Yvan Castanou recommande de prier pour les autorités

Le pasteur Yvan Castanou en prière le dimanche 2 octobre 2022 à Impact Centre Chrétien (ICC)@ICC
Le pasteur Yvan Castanou en prière le dimanche 2 octobre 2022 à Impact Centre Chrétien (ICC)@ICC

Le pasteur principal des églises Impact centre chrétien (ICC) a appelé la grande assemblée des campus ICC dans le monde à soutenir par des prières et des supplications les dirigeants des nations mais également  les autorités européennes et françaises qui font actuellement face à de grands défis. « Prie pour les autorités ! Ta prospérité et ta destinée en dépendent » a été le titre de la prédication délivrée le dimanche 2 octobre en présence de Valéry Duval-Poujol, vice-présidente de la Fédération Protestante de France à laquelle appartient ICC, à travers la Communauté des Eglises d’Expression Africaine Francophones (CEAF).

« J’ai entendu dire que les chrétiens prient pour les autorités. Est-ce que c’est vrai ? » Une question du président Français Emmanuel Macron à Valéry Duval-Poujol lors d’un diner quelques mois plus tôt, qui trouve sa réponse à la recommandation du pasteur Yvan Castanou d’adresser des prières à Dieu pour les dirigeants des Etats. « Le monde va mal et il a assurément besoin de nos prières (…) et très rarement nous prions pour les autorités établies dans nos territoires», a fait remarqué le pasteur Principal des églises ICC, le « PP » pour la grande famille du centre chrétien ,  qui a annoncé faire de l’intercession en  faveur des autorités un programme de prière à part entière. Lancé le premier  dimanche du mois d’octobre sous la forme d’un enseignement,  le cri du « PP » marque un tournant dans les programmes de prières des églises ICC qui vont dorénavant s’ajuster à l’ordre des priorités de Dieu. « La dimension de grâce qui va soulever nos autorités dans notre France et dans notre francophonie nous fera voir des relations apaisées, une prospérité nouvelle. Je suis sûr de cela. On va l’enfanter par la prière», a assuré le serviteur de Dieu.

Versets bibliques à l’appui, le pasteur Castanou a démontré l’importance de respecter l’ordre  établi par les Ecritures : prier en premier lieu pour nos dirigeants avant de présenter nos propres requêtes à Dieu. Une forte recommandation tirée de l’épître de Timothée : « J’exhorte donc avant toute chose à ce que l’on fasse des supplications, des prières, des intercessions, des actions de grâce pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont haut placés, afin que nous puissions mener une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté, car cela est bon et agréable devant notre Dieu sauveur que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1Timothée 2 :1-4 FRDRY). Cette exhortation reste théorique et rarement pratiquée par l’Eglise, corps du Christ, comme l’a relevé à regret le pasteur. Pourtant, ce besoin spécifique d’intercession se justifie par le fait que les peuples subissent les lois votées et les décisions prises. Pour lui, l’intercession en faveur des dirigeants conduirait à « vivre la liberté de la foi en toute piété,  à l’exprimer et l’assumer, car il existe des pays où cette liberté de la foi chrétienne et du culte n’est pas accordée ».

La famille ICC implorant Dieu pour les autorités - dimanche 2 octobre 2022@ICC
La famille ICC implorant Dieu pour les autorités – Dimanche 2 octobre 2022@ICC

Concernant la France où il réside et où est implantée la majorité des campus ICC, « il serait donc dans l’intérêt de tous, dans un objectif de paix sociale et  économique, d’implorer Dieu pour qu’Il inspire ces personnes haut placées qui ont la responsabilité de diriger le pays et qui sont responsables de la vie de tous ceux qui résident sur le territoire français, afin que les décisions prises soient celles qui permettent la paix et la bonne entente », a expliqué  l’homme de Dieu avant de justifier ses propos par le fait que « la capacité à vivre une vie paisible dépend de la qualité des décisions prises par les autorités établies sur nos territoires. Il faut donc prier pour qu’elles prennent les bonnes décisions », car à l’issue d’une prière, « Dieu répond toujours par les hommes, des personnes élevées en autorité qui doivent prendre des décisions saines afin de répondre positivement aux besoins des populations. Les décisions du chef de l’Etat, qui est le chef suprême de la nation, peuvent directement impacter nos familles, notre histoire et notre devenir », a expliqué Yvan Castanou.

« Il faut la compassion qui pousse à l’intercession, plutôt que les commentaires»

Soumis à des pressions diverses, les dirigeants ont besoin de nos prières.  Le pasteur a de ce fait, selon les desseins de Dieu “de paix et non de malheur”, exhorté d’implorer Dieu d’avoir compassion de ceux qui nous dirigent, de demander en premier lieu leur salut, de leur accorder la sagesse de prendre des décisions conformes à la volonté de paix, de pardonner leurs fautes, de sauver les autorités qui persécutent et qui haïssent sans cause, “parce que la volonté de Dieu est que  tous les hommes soient sauvés et qu’ils parviennent à la connaissance de la Vérité”.  Le pasteur  Yvan Castanou a enfin invité l’assemblée à faire monter des prières pour l’Ukraine et la Russie en demandant la volonté divine de paix. Parce que « nos vies dépendent de leurs décisions », le serviteur de Dieu a ensuite conduit à les recommander à Dieu afin que celles-ci soient inspirées par la paix, le développement et le bien-être.

Valéry Duval-Poujol, vice-présidente de la fédération protestante de France en prière à Impact Centre Chrétien le dimanche 2 octobre 2022@AAFC
Valéry Duval-Poujol, vice-présidente de la fédération protestante de France en prière à Impact Centre Chrétien le dimanche 2 octobre 2022@AAFC
@AAFC
@AAFC

La fin du culte a été marquée par l’intervention de Valéry Duval-Poujol, vice-présidente de la Fédération Protestante de France. Visiblement émue, la servante de Dieu a remercié le pasteur Castanou de ce message inspiré car selon elle, la France, « notre  pays a besoin de l’amour de Dieu ».  « Je sens vraiment qu’on était sur la même longueur d’onde car il y’a quelques mois on dinait avec le président Emmanuel Macron et le ministre de l’Intérieur et il disait : J’ai entendu dire que les chrétiens prient pour les autorités. Est-ce que c’est vrai ? Alors j’ai pensé : en théorie seulement car les Ecritures le recommandent. Mais là, j’en ai eu vraiment la preuve ce matin ». Invitant enfin à une prière d’ensemble, Valery Duval-Poujol a demandé que  la justice de Dieu coule sur la France et « sur chacun de nos pays ».

Notons que l’actuelle politique africaine du président Français Emmanuel Macron est à l’assainissement des relations avec le continent africain et sa diaspora par des actions valorisant les jeunes, le devoir de mémoire, les relations d’affaires gagnant-gagnant et le partage des cultures. Notons également que l’église ICC est un modèle d’apprentissage du vivre-ensemble et d’insertion sociale. Un facteur qui rejoint la volonté du président Français d’enrayer la stigmatisation de la différence ancrée dans les moeurs françaises concernant les protestants évangéliques, et ainsi de faire émerger une meilleure compréhension des religions.

Carmen Féviliyé

La famille ICC pendant le culte du dimanche 2 octobre 2022@ICC
La famille ICC pendant le culte du dimanche 2 octobre 2022@ICC
mm
A propos CARMEN FEVILIYE 710 Articles
Juriste d’affaires Ohada / Journaliste-Communicant/ Secrétaire Générale de l'Union de la Presse Francophone - UPF section France