Russie-Afrique : pourquoi Sergueï Lavrov rencontre-t-il plusieurs chefs d’États africains ?

Le chef de la diplomatie russe lors d'un déplacement en Egypte. Il a pu s'entretenir avec son homologue égyptien  Sameh Shoukry. Caire, Egypte - 24 juillet 2022.
Le chef de la diplomatie russe lors d’un déplacement en Egypte. Il a pu s’entretenir avec son homologue égyptien  Sameh Shoukry. Caire, Egypte – 24 juillet 2022.
AP

Le chef de la diplomatie russe est arrivé en Ouganda. C’est la troisième étape de sa tournée africaine, après avoir été en Egypte et au Congo. Ces visites d’États africains doivent permettre à la Russie de rassurer ses partenaires après l’accord sur des couloirs sécurisés pour les exportations de grains d’Ukraine et de Russie. 

Egypte, Congo, Ouganda et bientôt Ethiopie.Voici la liste des quelques pays africains dans lesquels se rend ou s’est rendu Sergueï Lavrov. Le ministre russe des Affaires étrangères a effectué plusieurs déplacements en Afrique en l’espace de quelques jours.

Objectif affiché par Moscou : rassurer les pays lourdement dépendants des céréales ukrainiennes. L’exportation de blé, maïs et tournesol d’Ukraine, vitale pour l’ensemble du continent africain, se faisait à 90% par la mer et pour l’essentiel par Odessa, principal port ukrainien en mer Noire. Or, l’armée russe a bombardé samedi le port d’Odessa, au lendemain de la signature de l’accord.

Le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov échange avec le président de l'Ouganda, Yowerei Museveni. Entebbe, Ouganda - 26 juillet 2022.

Le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov échange avec le président de l’Ouganda, Yowerei Museveni. Entebbe, Ouganda – 26 juillet 2022.
AP

Un accord pour débloquer les céréales stockées à la frontière russo-ukrainienne

L’accord signé vendredi à Istanbul prévoit notamment l’instauration de couloirs sécurisés afin de permettre la circulation en mer Noire des navires marchands et l’exportation de 20 à 25 millions de tonnes de céréales bloquées en Ukraine. Lors de son récent déplacement au Caire, l’émissaire de Moscou s’est efforcé de rassurer ses partenaires égyptiens, quant aux risques d’insécurité alimentaire, en Afrique notamment.”Le secrétaire général (de l’ONU) a pris la responsabilité de lever ces restrictions illicites prises par les Etats-Unis et l’Union européenne contre les chaînes logistiques et financières” russes, a réaffirmé M. Lavrov au Caire.

En déplacement au Caire, le ministre russe des Affaires étrangères a notamment rencontré Ahmed Aboul Gheit, le secréatire géénral de la Ligue arabe. Egypte, 24 juillet 2022.

En déplacement au Caire, le ministre russe des Affaires étrangères a notamment rencontré Ahmed Aboul Gheit, le secréatire géénral de la Ligue arabe. Egypte, 24 juillet 2022.
AP

Son homologue congolais Jean-Claude Gakosso a salué avec cet accord russo-ukrainien “de bonnes nouvelles” pour l’Afrique, rappelant la neutralité du Congo-Brazzaville dans ce conflit. “Nous n’avons pas voulu hurler avec les loups ou jeter de l’huile sur le feu. Avec amitié et respect, nous demandons à nos amis (de part et d’autre) d’avoir une solution négociée dans cette crise”, a-t-il ajouté.

La soi-disant crise alimentaire, qui est toujours attribuée sans honte à la Russie, est une histoire fausse. (…) La crise a été aggravée par les sanctions occidentales illégales contre la Russie. 
Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères.

En Egypte, Moscou nie être à l’origine de la crise alimentaire mondiale

La soi-disant crise alimentaire, qui est toujours attribuée sans honte à la Russie, est une histoire fausse“, a-t-il martelé plus tard dimanche devant les représentants des 22 Etats de la Ligue arabe, qui siège au Caire. “Comme si la crise alimentaire avait commencé le jour où nous avons lancé notre opération militaire spéciale en Ukraine“. Pour lui, “la crise a été aggravée par les sanctions occidentales illégales contre la Russie”.

Dépendantes des céréales ou des armes russes, la plupart des capitales arabes n’ont jusqu’ici pas pris position sur le conflit en Ukraine, soucieuses de ménager Moscou sans toutefois se mettre à dos les Etats-Unis, qui ont pris fait et cause pour Kiev.

Devant la Ligue arabe, M. Lavrov a salué des “positions équilibrées, justes et responsables“, et évoqué un sommet “au plus vite” avec les chefs de diplomatie arabes ainsi qu’un autre avec les pays africains mi-2023.

L’Ukraine dénonce un “sadisme russe”

Rien ne figure dans les engagements pris par la Russie, notamment dans le cadre des accords signés le 22 juillet à Istanbul, qui nous interdirait de poursuivre l’opération militaire spéciale, en détruisant des infrastructures militaires” ukrainiennes, a insisté lundi Sergueï Lavrov, lors d’une conférence de presse à l’issue d’un tête-à-tête d’une heure avec le président Denis Sassou Nguesso à Oyo, à 400 km au nord de Brazzaville. Selon lui, les frappes russes ont visé uniquement des infrastructures militaires, “à une importante distance du terminal des céréales“.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov rencontre le président du Congo Denis Sassou-Nguesso. Brazzaville, Congo - 25 juillet 2022.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov rencontre le président du Congo Denis Sassou-Nguesso. Brazzaville, Congo – 25 juillet 2022.
AP/Russian Foreign Ministry Press Service

L’Ukraine a vivement critiqué lundi le voyage de M. Lavrov en Afrique, dénonçant “la quintessence du sadisme russe” par la voix du conseiller à la présidence Mykhailo Podolyak. “Vous organisez une famine artificielle et vous venez ensuite réconforter les gens. D’une main vous signez l’initiative d’Istanbul, de l’autre vous attaquez le port d’Odessa“, a-t-il asséné.

Le ministre russe doit se rendre prochainement en Ethiopie. Ce voyage sera la dernière étape de sa tournée africaine dont les détails ne sont pas encore connus.

mm
A propos CARMEN FEVILIYE 672 Articles
Juriste d’affaires Ohada / Journaliste-Communicant/ Secrétaire Générale de l'Union de la Presse Francophone - UPF section France