Gabon – Voix Lyriques d’Afrique: Adriana Bignagni Lesca en représentation au Palais Garnier à Paris

Adriana Bignagni Lesca @Askonas HoltAdriana Bignagni Lesca – Askonas Holt askonasholt.com
Adriana Bignagni Lesca @ Askonas HoltAdriana Bignagni Lesca – Askonas Holt askonasholt.com

La lauréate du premier concours international “Les Grandes voix lyriques d’Afrique” organisé les 7 et 9 avril au Palais de la Porte Dorée à Paris  interprétera Junon dans Platée à l’opéra national de Paris. La mezzo-soprano originaire du Gabon avait majestueusement participé  à la soirée caritative des Voix lyriques le 16 avril au Théâtre des Champs-Elysées.

Adriana Bignagni Lesca @adrianabignagnilesca.net
Adriana Bignagni Lesca @adrianabignagnilesca.net

Le concours “Les grandes voix lyriques d’Afrique” qui vient de consacrer  Adriana Bignagni Lesca est une initiative de l’organisation internationale Women of Africa dont l’objectif est de promovoir l’opéra dans sa diversité. Des voix exceptionnelles accompagnées  remarquablement par le pianiste Thomas Tacquet. Présidé par la soprano Patricia Petibon, le concours a été créé cette année à l’initiative d’Africa Lyric’s Opera et vise à promouvoir l’opéra par la mise en lumière d’artistes africains et de sa diaspora. Patricia Djomseu, présidente d’Africa Lyric’s Opera, a d’ailleurs rappellé que « l’Afrique aime la musique classique et il faut le faire savoir. Nous avons voulu créer ce concours pour que tous les candidats sans distinction puissent avoir accès aux grandes scènes et être identifiés ».  Vingt candidats originaires de treize pays ont ainsi été sélectionnés pour participer à la compétition qui s’est déroulée Palais de Porte Dorée à Paris.

Faire découvrir de nouvelles et belles voix lyriques  venues d’afrique et de sa diaspora

Les finalistes au concours Grandes Voix Lyriques d'Afrique @ AAFC
Les finalistes au concours Grandes Voix Lyriques d’Afrique @ AAFC

Une réelle découverte des voix de la diversité, une mise en lumière exceptionnelle d’artistes africains  qui pour certains n’ont reçu aucun cours de chant. La mission de Patricia Djomseu, présidente d’Africa Lyric’s opera, du Concours des voix lyriques d’Afrique et de Women of Africa, est de faire découvrir ces jeunes artistes  aux professionnels de l’art lyrique ainsi qu’au grand public.  Une vingtaine de candidats ont ainsi  participé  aux étapes du concours organisé les 7 et 9 avril au Palais de la Porte Dorée à Paris.

Patricia Djomseu, Présidente de Women of Africa@womenofafrica.biz
Patricia Djomseu, Présidente de Women of Africa@womenofafrica.biz

Une pépite à suivre de très près:  Anjali Denis, 15 ans, originaire du Congo-Brazzaville, vivant à Paris, déjà lauréate de Prodiges saison 8 (décembre 2021), catégorie Chant, un concours de musique classique  pour des candidats enfants et adolescents, âgés de 7 à 16 ans, diffusé sur la chaîne France 2 de la télévision française. Le talent d’Anjali Denis a été remarqué à l’occasion du premier confinement en 2020, sur son balcon où  elle a chanté plus de 50 soirs pour partager sa passion et remonter le moral de ses voisins.

Anjali Denis, finaliste et benjamine au concours Les Grandes Voix Lyriques d'Afrique @AAFC
Anjali Denis, finaliste et benjamine au concours Les Grandes Voix Lyriques d’Afrique @AAFC

Les grands gagnants au concours sont invités à se produire en récital

Le jury, présidé par la soprano Patricia Petibon, avait consacré le 9 avril Adriana Bignani Lesca par le premier prix, catégorie « Opéra », doté d’un montant de 1500€, et le deuxième prix, dans la catégorie « Mélodie et Lieder ». Le  prix de la catégorie « Opéra » doté d’un montant de  1000€ reviennent à la soprano camerounaise Suzanne Taffot à qui Laurent Campellon, directeur de l’Opéra de Tours, a également offert un engagement.  Les troisièmes prix ont été décernés au baryton-basse camerounais Maurel Endong Kouosseu dans la catégorie « Opéra » (500€) et à la soprano ivoirienne Judith Ankoué dans la catégorie « Mélodie et Lieder » (300€). La soprano haïtienne Franciana Noguès et la basse congolaise Darmel Bula Tshiyoyo se partagent le prix du Jeune Espoir.  Le ténor  camerounais Arnaud B. Fonguen Kong-Ngoh reçoit le prix de l’air en langue africaine, (« A sii jam ! » extrait de La Samba de Manga, un opéra du camerounais Jules Teukam), accompagné par l’Orchestre Symphonique du Loiret placé sous la direction de Mehdi Lougraïda. Les lauréats sont invités la saison prochaine à se produire en récital dans les opéras de Montpellier, Rouen et Tours.

L’apothéose au Théâtre des Champs-Elysées le samedi 16 avril

Une soirée caritative exceptionnelle à laquelle a été conviée la lauréate du concours, Adriana Bignagni Lesca à chanter aux côtés des Voix Lyriques Noires d’Afrique, des Etats-Unis et de France, donnée conjointement au profit des jeunes artistes lyriques de la diversité, de la construction d’un conservatoire de musique au Cameroun et de la formation des femmes en Afrique dans le domaine de la high-tech, l’un des programmes de Women Of Africa qui fête cette année ses 20 ans.

Les Grandes Voix Lyriques d'Afrique en fin de soirée caritative au Théâtre des Champs-Elysées @ AAFC
Les Grandes Voix Lyriques d’Afrique en fin de soirée caritative au Théâtre des Champs-Elysées @ AAFC
Patricia Djomseu, présidente WOA, entourée des artistes africains lors de son discours de fin de soirée caritative au Théâtre des Champs-Elysées @ AAFC
Patricia Djomseu, présidente WOA, entourée des artistes africains, lors de son discours de fin de soirée caritative au Théâtre des Champs-Elysées @ AAFC

Un programme engagé et époustouflant par un savant mélange des grands classiques de l’Opéra (Gershwin, Verdi, Mozart, Bellini, Purcell, Puccini, Bizet, Massenet, Donizetti, Rossini, Wagner, Strauss, Tchaïkovski, Dvořák, etc.), des œuvres traditionnelles et sacrées du répertoire africain et en avant-première, des extraits du nouvel opéra historique d’Africa Lyric’s Opera. La soirée a été organisée par Women of Africa et Africa Lyric’s opera sous  le parrainage du  ministère français de la Culture et sous le patronage de la Commission française pour l’UNESCO. L’Orchestre Symphonique de la Garde Républiciane  et le Choeur de l’Armée française ont accompagné les artistes : Leïla Brédent (soprano), Elisabeth Moussous (soprano), Cyrielle Ndjiki (soprano), Kimmy Skota (soprano), Blaise Malaba (basse), Levy Sekgapane (ténor), Sir Willard White (baryton-basse et parrain de la soirée), Leïla Brédent (soprano), Elisabeth Moussous (soprano), Cyrielle Ndjiki (soprano), Kimmy Skota (soprano), Blaise Malaba (basse), Levy Sekgapane (ténor), Sir Willard White (baryton-basse et parrain de la soirée), et la lauréate du Concours International de chant des Voix Lyriques d’Afrique.

Adriana Bignagni Lesca, premier prix du Concours International  des Grandes Voix Lyriques d’Afrique

Remise du premier prix par Patricia Djomseu à Adriana Bignagni Lesca - Palais de la Porte Dorée @gabonreview
Remise du premier prix par Patricia Djomseu à Adriana Bignagni Lesca – Palais de la Porte Dorée @gabonreview

Originaire de Libreville au Gabon, Adriana Bignagni Lesca s’est affirmée  sur la scène lyrique,  notamment à l’Opéra national de Bordeaux.  Son actualité détaille qu’elle chantera  le 20 juillet prochain dans le concert final de la session symphonique de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée au Festival d’Aix-en-Provence, sous la direction de Duncan Ward, dans un programme ambitieux célébrant le printemps. Adriana Bignagni Lesca sera également en fin de saison à l’Opéra national de Paris à partir du 15 juin où elle interprétera Junon dans Platée.

Prix jeune Espoir et Prix du Public au concours des Amis du Grand-Théâtre, puis finaliste du concours de l’Opéra studio Bastille à Paris en 2012, Adriana Bignagni  est la première gabonaise à remporter le Diplôme d’Etudes Musicales de chant lyrique. Elle  intègre, à 15 ans, la prestigieuse chorale Le Chant sur La Lowé, avec laquelle elle enregistre un album. À 19 ans, elle vient en France s’initier au chant lyrique dans la classe chant/art lyrique du Conservatoire de Bordeaux avec Maryse Castets.

Adriana Bignagni Lesca Mezzo & contralto @ FacebookAdriana Bignagni Lesca Mezzo & contralto
Adriana Bignagni Lesca Mezzo & contralto | FacebookAdriana Bignagni Lesca Mezzo &contralto

Parmi ses dernières prestations : le rôle de Louise dans La Vie parisienne (sept. 2017), un récital au Grand Théâtre National du Sénégal (nov.2017), Fatouma dans Marouf, Savetier du Caire d’Henri Rabaud (fév 2018) à l’Opéra National de Bordeaux et à l’Opéra-Comique à Paris (avril 2018), la Petite messe solennelle de Rossini (mars 2018) à l’Opéra National de Bordeaux et en tournée à Bergerac et Oloron-Ste-Marie, le Stabat Mater de Rossini (juin 2018) à l’Auditorium de l’Opéra (Bordeaux). Elle est présente au Festival de Salzbourg pour le rôle de Brambilla dans La Périchole d’Offenbach avec les Musiciens du Louvre (mai 2018), puis en tournée à Montpellier (juillet 2018), Grenoble et Bordeaux (oct 2018) et en soliste lors du concert de Noël avec Radio Classique avec l’ONBA sous la direction de Paul Daniel.

Carmen Féviliyé

mm
A propos CARMEN FEVILIYE 657 Articles
Juriste d’affaires Ohada / Journaliste-Communicant/ Secrétaire Générale de l'Union de la Presse Francophone - UPF section France