Unesco – Lazare Eloundou Assomo veut valoriser les trésors du continent africain

Publié le :

Lazare Eloundou Assomo, invité d'Afrique Hebdo
Lazare Eloundou Assomo, invité d’Afrique Hebdo © France 24

C’est un homme de terrain autant qu’un habitué des plaidoyers pour la protection du patrimoine auprès des gouvernements. Nommé directeur du Patrimoine mondial de l’Unesco en décembre 2021, le Camerounais Lazare Eloundou Assomo est bien décidé à faire inscrire de nouveaux sites situés en Afrique sur la liste des trésors de l’Humanité. Premier Africain à occuper ce poste, il a contribué à la création du Fonds pour le patrimoine mondial africain et coordonné plusieurs projets de restauration et de reconstruction, notamment des mausolées de Tombouctou. Alors que l’année 2022 marque la célébration du cinquantenaire de la Convention du patrimoine mondial, il fait le bilan et nous explique quels sont les défis pour l’avenir.

La ville de Lamu au Kenya, l’une des plus anciennes d’Afrique de l’Est, fait partie des sites du patrimoine mondial de l’Unesco. Cet ancien port de commerce existe depuis 700 ans. Son architecture mêle influences swahili, arabe, indienne et européenne. Les visiteurs qui ont la chance de s’y rendre ont l’impression de remonter le temps lorsqu’ils arpentent ses ruelles.

Autre pan du travail de conservation mené par l’Unesco, la préservation du patrimoine immatériel, avec la récente inscription d’une musique qui fait danser tout le continent et au-delà : la rumba congolaise. Une reconnaissance qui a suscité beaucoup de joie et de fierté sur les deux rives du fleuve Congo. Le dossier été conjointement présenté par Kinshasa et Brazzaville.

mm
A propos CARMEN FEVILIYE 657 Articles
Juriste d’affaires Ohada / Journaliste-Communicant/ Secrétaire Générale de l'Union de la Presse Francophone - UPF section France