Restitution des 26 œuvres d’art du Benin : c’est officiel, effectif et rapide

Emmanuel Macron a reçu Patrice Talon, son homologue béninois, en cette matinée du 9 novembre au Palais de l’Elysée pour officialiser et rendre effective la restitution des 26 oeuvres des trésors d’Abomey expropriées au Bénin et jadis exposées au musée du Quai Branly-Jacques Chirac. Patrice Talon est donc venu récupérer les oeuvres pour repartir avec elles aujourd’hui même. Le président béninois et les oeuvres d’art arriveront le lendemain 10 novembre à Cotonou, où elle seront “célébrées” au même titre que la France. 

Le président français Emmanuel Macron et Patrice Talon, président du Bénin descendant les marches pour la prise de parole. Ils sont attendus par Roselyne Bachelot et  Jean-Michel Abimbola, respectivement ministres français et béninois de la Culture@AAFC
Le président français Emmanuel Macron et Patrice Talon, président du Bénin, descendant les marches pour la prise de parole. Ils sont attendus par Roselyne Bachelot et Jean-Michel Abimbola, respectivement ministres français et béninois de la Culture@AAFC

L’acte de transfert a été signé par Roselyne Bachelot, ministre française de la Culture et Jean-Michel Babalola Abimbola, ministre béninois de la culture en présence des deux chefs d’Etats Emmanuel Macron et Patrice Talon. Un acte hautement symbolique qui tend la main aux autres présidents africains et ouvre  ainsi la voie aux demandes de restitution de leur patrimoine culturel pillé  et retenu en France. Une quête déjà lancée par la Côte d’Ivoire, qui devrait être, selon nos sources, le deuxième pays après le Bénin, à  désirer voir ses oeuvres retourner au pays.

Devant la presse, les deux deux chefs d’Etats se sont  présentés pour une déclaration conjointe. Emmanuel Macron, a dans sa prise de parole rappelé son engagement d’Ouagadougou et l’historique des moments importants  qui ont conduit à cet acte “symbolique et historique”. “Avec le président du Bénin, Patrice Talon, nous venons de signer un acte historique tant attendu et désiré”, a réaffirmé le président français avant d’expliquer l’enjeu juridique de l’acte signé entre les deux ministres: ”  La signature par les ministres de Culture de nos deux pays  est un accord de transfert de propriété qui constitue la dernière phase du processus de restitution des 26 oeuvres des trésors d’Abomey. Comme vous le savez, cette restitution qui devient aujourd’hui une réalité tangible, est le fruit d’un long travail”, rappelant son discours à Ouagadougou où il s’était engagé à des restitutions temporaires ou définitives d’oeuvres du patrimoine africain et l’historique des actes qui ont conduit à cette restitution.

C’est une nouvelle page pour ces oeuvres, mais aussi pour le partenariat pour le Bénin et la France, un partenariat d’Etat à Etat – Emmanuel Macron à Patrice Talon

“Mon engagement, sur proposition du ministre de la Culture et du musée du Quai Branly-Jacques Chirac, est de restituer 26 oeuvres des trésors d’Abomey, il y a eu l’adoption à l’unanimité des parlementaires de la loi promulguée le 24 décembre 2020 autorisant cette restitution, et il y a eu un travail considérable au Bénin et en France pour accompagner cette restitution d’une coopération exemplaire dans le domaine du patrimoine, une réflexion sur les critères de restitution en vue d’une élaboration à terme d’une loi cadre”, a poursuivi le président français, avant  d’affirmer que les oeuvres sont “aujourd’hui prêtes à partir après leur exposition lors de la semaine culturelle béninoise qui leur a été dédiée au museé du Quai Branly Jacques-Chirac qui a eu lieu un immense succès auprès du public” apportant la précision “qu’elles ont été emballées par des conservateurs béninois et français dans des caisses”, étant “désormais à l’aéroport , prêtes à partir vers le peuple béninois”.

N’oubliant pas la jeunesse,   Emmanuel Macron, dont la politique laisse une place de choix à son épanouissement, en dédiant “le geste d’aujourd’hui” à la jeunesse béninoise et africaine qui trouvent là la possibilité  “de retouver les oeuvres de son histoire et de son patrimoine”

Je me réjouis aujourd’hui de ce cap que nous franchissons ensemble, par une volonté commune parce que vous avez eu le courage de demander ce qui vous était dû. Emmanuel Macron à Patrice Talon

S’adressant au président français, Patrice Talon, au eu ces mots: “Monsieur le Président, vous convenez avec moi que la restitution des oeuvres à laquelle nous nous consacrons aujourd’hui est une étape dans le processus de restitution du patrimoine mémoriel extorqué jadis au royaume du Bénin, (…)  des oeuvres emblématiques représentant “le dieu des métaux et de la forge”, la tablette du fâ, oeuvre mythique et beaucoup d’autres, continuent d’être détenues ici en France”. Le président béninois a également réclamé dans son intervention, l’œuvre du ’dieu Ogou’’, “une priorité absolue des autorités béninoises, qui tiennent à la récupérer afin qu’elle revienne dans le vrai milieu dans lequel il doit être. (…) L’espoir de ces oeuvres de leur retour au pays est désormais permise. La France aura toute la grâce qu’elle mérite par cet acte élogieux”. 

Pousuivant sa déclaration au président français, Patrice Talon a démontré  que ces oeuvres constituaient une identité. Pour le président béninois, ” c’est beaucoup plus que les biens culturels, c’est notre âme”. Pour remercier Emmanuel Macron pour le retour “chez eux, parmi les leurs, pour notre bien, pour notre tranquilité, pour notre sérénité désormais, de ce qui relève de notre patrimoine génétique profond ” Patrice Talon promis à Emmanuel Macron “combien ce patrimoine rendra toute grâce à la France (…) Puisque vous avez instruit les travaux législatifs pour définir le cadre général  de restitution, j’ai donc l’assurance que, par ce fait là, le reste connaitra le même sort que les 26 oeuvres que j’emporte avec moi”. “A Cotonou, demain, lorsqu’elles vont arriver, elles seront célébrées, et vous aussi.  La France sera célébrée” a affirmé Patrice Talon en fin de déclaration.

Le président béninois a également réclamé dans son intervention, l’œuvre du ’dieu Ogou’’, devenue une priorité absolue des autorités béninoises, ainsi que des oeuvres emblématiques représentant “le dieu des métaux et de la forge” et la tablette du fâ.

Vous aurez, monsieur le Président le retour, vous le verrez bientôt- Patrice Talon à Emmanuel Macron

Les 26 œuvres représentant les trésors d’Abomey avaient été exposées pour la dernière fois au musée du Quai Branly-Jacques Chirac avant leur départ pour le Bénin. A leur arrivée à Cotonou le 10 novembre,  elles seront d’abord exposées  à la présidence de la République, puis au Fort Portugais de Ouidah, pendant 3 années le temps de terminer la construction du musée sur le site des Palais royaux d’Abomey.

Carmen Féviliyé

Accréditée au Palais de l’Elysée

Photos AAFC

Emmanuel Macron et Patrice Talon se quittent après la déclaration conjointe à la presse@AAFC
Emmanuel Macron et Patrice Talon se quittent après la déclaration conjointe à la presse@AAFC

mm
A propos CARMEN FEVILIYE 632 Articles
Juriste d’affaires Ohada / Journaliste-Communicant/ Secrétaire Générale de l'Union de la Presse Francophone - UPF section France