Sommet de Paris sur le financement des économies africaines : les mesures en faveur du secteur privé

Quel bilan pour le sommet des économies africaines ? - Le Point lepoint.fr
Quel bilan pour le sommet des économies africaines ? – Le Point lepoint.fr

Le sommet sur le financement des économies africaines a pris fin le 18 mai  avec à la clé diverses mesures sur la gestion du Covid, la dette et le secteur privé en Afrique. Un secteur dont l’informel occupe une place importante dans les économies africaines. Les chefs d’Etat au sommet ont donc misé sur un certain nombre de mesures ciblant toutes les strates de l’économie.

Pour dynamiser la croissance et la création d’emplois, les stratégies africaines nationales ont été saluées, tout comme le développement de l’Alliance pour l’entrepreneuriat en Afrique. L’Alliance pour l’entrepreneuriat est un nouvel organe à large portée panafricaine qui accordera une place prépondérante aux entreprises. Elle permettra de mobiliser les partenaires désireux de mettre des ressources financières et techniques  au service du développement du secteur privé en Afrique, des microentreprises et des petites et moyennes entreprises, notamment des femmes-entrepreneurs soutenues par l’Initiative pour favoriser leur accès au financement en Afrique (AFAWA).

L’initiative du G20 sur le soutien à l’industrialisation en Afrique a été saluée tout comme  la mise en œuvre de la création de la Zone de libre-échange continentale africaine. Les chefs d’Etat au Sommet ont encore soutenu “la transformation numérique du continent visant à réduire la fracture numérique et à accélérer l’adoption d’écosystèmes numériques ouverts, équitables et non discriminatoires, ce qui produira des bénéfices significatifs en matière de productivité, d’innovation et de croissance durable.”

Carmen Féviliyé

mm
A propos CARMEN FEVILIYE 523 Articles
Juriste d’affaires Ohada / Journaliste-Communicant/ Secrétaire Générale de l'Union de la Presse Francophone - UPF section France