La vie, cette école sans fin…

Une chronique de Lydie-Patricia Ondziet, présidente de l’association La Trinité et membre de l’association Panafricaine d’Aquitaine.

 

Qu’entendons-nous par l’école de la vie ?

Inévitablement nous y sommes tous inscrits. En effet, dès le test de la grossesse, le corps de la mère travaille à préparer l’ovulation. A cet effet, l’ovule fécondé se déplace des trompes de Fallope jusqu’à l’utérus. Ce premier voyage s’échelonne sur quelques jours. Ensuite l’ovule surnage dans l’utérus, jusqu’au moment où il s’accroche à la muqueuse qui tapisse les parois, il s’agit du début de la nidification. Chaque jour de la grossesse est d’une importance capitale. Etape par étape, l’embryon devient fœtus, ensuite, bébé. Le corps de la mère tout comme celui du bébé, travaille ardemment pour que le plus grand miracle survienne.

Toutefois, cet être qui se développe est composé d’un corps, d’une âme et d’un esprit. Ces trois composantes peuvent être définies de la manière suivante : le corps physique qui est fait d’os, de chair, et de sang. L’âme est le siège des sentiments, des émotions, des tentations, de la force et de la faiblesse de caractères, des intuitions, de la subjectivité, de la personnalité, il relève de l’abstrait donc irrationnel. L’esprit est le siège de la raison, de la logique, de l’intelligence, de la conscience, de la volonté, étant abstrait également, il est rationnel. L’âme et l’esprit cohabitent dans le corps. L’esprit est le siège de la conscience. L’âme guide l’esprit et donne vie au corps. Cependant, le corps est ce qui relie l’esprit au monde extérieur.

Par son esprit l’être humain a accès à la connaissance et la compréhension de tout ce qui dépend des  domaines: intellectuel, spirituel et surnaturel.

Cependant, malgré les transformations que peuvent subir le corps c’est-à-dire vieillir, prendre du poids, en perdre etc.,  l’être humain reste au fond la même personne. En dehors du corps et de l’esprit, l’homme à en lui, un guide spirituel appeler l’âme. En effet, l’âme est notre être psychique, le siège de nos sentiments et de nos émotions. C’est la conscience du « moi » la partie la plus intuitive et subjective de notre être, où se manifestent aussi bien nos sentiments à savoir l’amour, l’affection, la tendresse mais aussi la haine, les ressentiments, les rejets que nos émotions telle que la joie, la peine, la souffrance, la paix, la colère. Ainsi, L’âme l’épicentre de l’être humain est située entre l’esprit de l’homme et son corps. Elle tire ses inspirations de l’un ou de l’autre, selon que ses désirs sont charnels ou spirituels.

L’homme est confronté à cette grande école de la vie

En effet durant toute sa vie terrestre, l’homme est confronté à cette grande école de la vie où il peut apprendre de multiples choses, dans de multiples domaines. Le terme apprendre n’est pas restrictif car il comprend aussi bien : les connaissances acquises grâce à la famille, l’école, l’environnement, le travail, les livres. Chaque jour l’occasion nous est donnée d’apprendre une leçon, qu’elle soit bonne ou mauvaise, que cela nous plaise ou non, elle est au programme de notre vie, de notre existence. Les actes, les événements liés à notre existence sont pour nous des enseignements. Nous devons en être sûrs, la leçon dont nous avons besoin un jour à l’autre se présentera afin de nous permettre de progresser. Pour cela, nous devons être en éveil afin d’en tirer profit, au cas contraire ce serait peine perdue. Chaque destin étant unique, aucune comparaison n’est ni possible, ni souhaitable.

Néanmoins, c’est notre capacité de comprendre notre existence qui nous permettra de relever nos propres défis. A cet effet, nous devons cesser d’être une victime du destin, nous devons pour cela être libérer de la peur, de la haine, des inquiétudes, des angoisses, de l’orgueil, de la colère, de l’agressivité, de la rancune, du désir de vengeance, des souffrances, de tout sentiment d’infériorité, de culpabilité, d’insécurité, de solitude et d’amertume. La vie étant effectivement une très grande école, à cet égard, un bonheur ne peut arriver sans que l’on ne traverse des épreuves difficiles.

Sans aucun doute, notre parcours sera jonché d’indices et d’obstacles, seul l’éveil de conscience nous permettra de mieux nous orienter.

Nous devons cesser d’être une victime du destin, nous devons pour cela être libérer de la peur, de la haine, des inquiétudes, des angoisses, de l’orgueil, de la colère, de l’agressivité, de la rancune, du désir de vengeance, des souffrances, de tout sentiment d’infériorité, de culpabilité, d’insécurité, de solitude et d’amertume.

Certes, chacun de nous est son histoire, sa propre histoire. Ne nous comparons à personne, parce qu’il y aura toujours plus grands et plus petits que soi. Soyons nous-même. Le savoir n’est pas figé et se renouvelle. Nous apprenons constamment de soi, des autres, de notre environnement.

Evidemment, cette école de la vie nous donne la possibilité d’apprendre, d’avancer et de nous élever. Autant la vie nous apprend des choses, nous éduque, nous transforme, nous arme, autant nous pouvons nous même aussi avoir cette grande soif d’apprentissage et de développement. Pour certains apprendre est une véritable passion car ils enrichissent leur propre connaissance.

Naturellement, le désir d’apprendre nous permet de rester vivant, de devenir indulgent, d’accepter les faiblesses et les travers des autres. Nous pouvons tirer de nos propres expériences personnelles, des choses positives. Les expériences ratées font tout aussi partie du processus que celles qui réussissent. Nul n’est prophète chez soi. Pour cela peu importe le don, le talent qui sommeille en nous, ce n’est qu’aux prix des efforts, de multiples efforts que l’on réussit. N’abandonnons jamais nos rêves d’exceller.

L’intuition propre de chaque être humain est son meilleur guide.

N’oublions pas que dans l’école de la vie, nous devons d’abord apprendre à compter sur nous même, apprendre à suivre nos intuitions car, l’intuition est le langage de l’âme. Ainsi l’âme est notre guide sur notre chemin. Toutefois nous devons faire preuve de discernement entre notre âme et notre mental. A cet effet, il y a l’éveil de l’intellect et de l’esprit. Cependant, l’intellect reste limité à ce qui a déjà été expérimenté par le passé, l’intuition, lui, permet de trouver des solutions neuves à tous les problèmes se manifestant dans le présent. L’intuition propre de chaque être humain est son meilleur guide. Lorsque l’on éprouve une intuition l’on ne se demande pas si cela en est, tant l’impression d’évidence naturelle est forte. C’est là sa grande supériorité. Rien n’est plus puissant que l’intuition lorsqu’il s’agit réellement d’intuition. En effet, elle s’éveille souvent lorsque l’on se heurte à quelque chose de nouveau, de soudain, d’inattendu, qu’elle soit agréable ou désagréable.

Forcément, c’est uniquement par un permanent état de veille de l’esprit que l’intuition peut se développer et s’affiner. Un élève est fondamentalement quelqu’un en état d’élévation et que la tâche de l’enseignant consiste donc à l’aider à s’élever.

Effectivement, l’une des premières choses que reconnaît un esprit intuitif, c’est que le Monde dans lequel il se trouve n’est absolument pas le produit du hasard, mais est tout au contraire une création. A tour de rôle Elève et ou Enseignant la vie nous fait jouer les deux.

Sur ce, faire preuve d’ouverture dans des moments d’insatisfaction et de désagrément et ce même dans les situations les plus critiques, faire preuve d’amour et de gratitude envers tout ce que la vie nous offre et même ce que l’on ne voit pas.

N’oublions jamais que le véritable savoir provient uniquement de l’expérience vécue.

 

« Ne regrette rien, il faudra toujours continuer à apprendre et à te perfectionner et ce n’est pas à l’école que tu pourras le faire, l’école donne des diplômes, mais c’est dans la vie que l’on se forme. Je suis un diplômé de la grande université de la parole enseignée à l’ombre des baobabs » Amadou Hampâté Bâ.

 

 

 

 

 

mm
A propos CARMEN FEVILIYE 310 Articles
Juriste d’affaires Ohada / Journaliste-Communicant/ Secrétaire Générale de l'Union de la Presse Francophone - UPF section France