Congo : Le patronat très inquiet …

Face aux réformes de la loi de finances 2019, Unicongo – Union patronale et interprofessionnelle du Congo-  se dit pessimiste quant à  l’avenir économique du pays.

Par un communiqué rendu public à Brazzaville, la capitale, l’union patronale affirme que les changements envisagés « ne prennent pas en compte l’impact potentiellement négatif sur les contribuables », notamment sur leur pouvoir d’achat. Des nouvelles mesures qui vont, selon le patronat congolais, « inévitablement  engendrer une augmentation des prix à la consommation et du coût de la vie, avec un impact immédiat sur le pouvoir d’achat des congolais. »

Unicongo pointe aussi du doigt la contradiction des réformes avec la politique de diversification de l’économie voulue par le président de la République. Ces réformes ne laisseraient entrevoir aucune perspective d’investissements. Elles seraient entre-autre  contre-productives, ralentissant l’activité économique et mettant en difficulté le secteur privé.  A cela s’ajoutent les problèmes qui préoccupent ce secteur de l’économie : la multiplicité et superposition des contrôles ; l’absence de textes d’application des lois et le recours abusif aux notes circulaires et notes de service ; l’instabilité du cadre juridique et institutionnel ; la dette publique et à la parafiscalité illégale.  L’union patronale redoute de ce fait la hausse du chômage et la baisse des recettes fiscales.

Une sonnette d’alarme qui intervient alors que les négociations entre le Congo et le FMI n’ont toujours pas abouti.

Carmen Féviliyé

mm
A propos CARMEN FEVILIYE 672 Articles
Juriste d’affaires Ohada / Journaliste-Communicant/ Secrétaire Générale de l'Union de la Presse Francophone - UPF section France